Végétaux

Définition: Tonte de pelouse, bois d'élagage, coupe de buissons, branches

Collecte: Certains végétaux peuvent être compostés, d'autres doivent être jetés dans la benne de tri sélectif disponible au Point d'Apport Volontaire le plus proche de chez vous. Si le compostage vous intéresse, vous pouvez acquérir un composteur en bois auprès du SIRTOM. Profitez de cette opération exceptionnelle réalisée en partenariat avec l’ADEME, le Conseil Général pour acquérir un composteur au prix de 30 €.

Réservez votre composteur le plus rapidement possible en nous envoyant votre demande et vos coordonnées (adresse, numéro de téléphone et adresse électronique). Pour réserver votre composteur cliquez ici.

Exclusion: Certains déchets n’ont pas leur place dans un composteur. Cela peut même être néfaste pour les plantes. Ne pas y mettre de l’huile ou de la graisse alimentaire, pas de cendre, de charbon de bois (après un barbecue), de poussière d’aspirateur, de litière de chat en argile, de terre ou de sable.

Chaîne de recyclage

Le compostage est un processus naturel de dégradation des matières organiques. Celui-ci est organisé et contrôlé de manière à accélérer la transformation des déchets. En présence d’oxygène, l’action des micro-organismes décomposeurs (bactéries, levures, champignons) et macro-organismes (vers rouges, insectes,...) permet la dégradation de nos déchets organiques en humus appelé « compost ».

Pourquoi composter ?

Le compostage permet de :

  • protéger l’environnement : le compostage contribue à la diminution de la quantité de déchets à collecter ; il diminue les quantités de déchets à incinérer ou à enfouir ; il agit en faveur du développement durable en recyclant la matière organique;
     
  • produire un amendement de qualité ce qui : renforce le stock d’humus dans le sol ; améliore la fertilité du sol ; limite la prolifération des maladies;
     
  • réaliser des économies financières en : obtenant gratuitement un amendement riche et naturel pour le sol. Composter les matières vertes, molles et humides (riches en azote)

QUELQUE CONSEILS

Épluchures et déchets de fruits et légumes. Les épluchures de bananes et les agrumes peuvent également aller au compost. Contrairement à ce qui se dit régulièrement, ces dernières n'acidifient pas le compost.

Marc de café avec le filtre en papier. Les pads en papier peuvent également être mis au compost. On les déchire d’abord, afin de permettre une décomposition plus facile.

Sachets et feuilles de thé. Sauf les sachets en matière synthétique qui ne se compostent pas.

Fleurs fanées

Tontes de gazon. Elles sont toutefois difficiles à composter. Riches en eau et en azote, elles se tassent facilement ce qui empêche une bonne circulation de l'air et provoque de mauvaises odeurs. Pour éviter cela, mieux vaut d’abord laisser sécher l'herbe sur place avant de l'incorporer au compost. Cela permet à l'humidité de s'évaporer et de composter un matériaux plus sec.

Végétaux frais (feuilles, plantes de jardin, etc.). Certaines feuilles (noyer, chêne, laurier-cerise, etc.) sont plus coriaces et contiennent des tanins qui ralentissent le processus de décomposition. Pour activer leur décomposition, on passe la tondeuse dessus pour les déchiqueter. On peut aussi en faire un tas spécifique et laisser faire la nature pour réaliser un terreau de feuilles (3-4 ans).

Résidus de récolte du potager (trognons, fanes, pieds fanés, éclaircies...).

Mousses végétales

« Mauvaises » herbes. Si elles sont montées en graines, il faut les tremper dans l'eau durant 48 heures avant de les introduire au cœur du compost. Ces graines vont ainsi germer dans le compost (et non dans le jardin), et/ou être détruites par la chaleur du compost. La consoude et l'ortie sont deux bons activateurs de compost. À l’inverse, certaines herbes de type « racines » (chiendent, pissenlit, etc.) sont très résistantes (même jusque 60 C°). Idéalement, on les laisse d’abord sécher avant de les composter.

Fientes de volailles

Bois de taille et broussailles. Ils ne se décomposent bien qu'après broyage ou s'ils sont coupés finement.

Copeaux et frisures de bois. En petites quantités uniquement. On proscrit les bois traités ou peints.

Paille 

Emballages avec le label OK Compost HOME  

Les fumiers de cheval, lapin, chèvre, etc. sont déjà équilibrés (carbone/azote) et se compostent donc très bien

Coquilles d'œufs et os. Ils peuvent être mis au compost mais ils se décomposent lentement. On évite donc d’en mettre en trop grosse quantité et, si possible, on les écrase au préalable.

Résineux. Ils ne rendent pas le compost acide, contrairement à certaines croyances. Mais comme ils contiennent des inhibiteurs de croissance (qui ralentissent ou empêchent la croissance des plantes), on ne dépasse pas la proportion de 10 à 15% de ces matières dans le compost.

Restes alimentaires cuits. Seulement en petite quantité et bien enfouis au centre du compost, là où ça chauffe le plus.

Pain. On l'humidifie bien avant de le mettre au compost et on évite d’en mettre en trop grande quantité. Plutôt que de mettre son pain rassis au compost, on peut en faire de la chapelure, du pain perdu.