Prévention

La quantité de nos déchets a doublé en 40 ans!

Aujourd’hui, chacun d’entre nous produit 590kg de déchets par an, qui se retrouvent dans nos poubelles et les conteneurs de tri (365kg) ainsi qu’en déchèterie (225kg).Certes, depuis une dizaine d’années, nous avons appris à les trier, à séparer les matières aisément recyclables comme le verre, les métaux ou le papier et à utiliser les déchèteries pour les déchets encombrants, dangereux ou de jardin.

Mais il reste toujours des déchets qu’il faut incinérer ou stocker. Le coût de la collecte, de l’incinération et du stockage est lourd et augmentera tant que les volumes de déchets augmenteront, et ce, malgré le tri. De plus, dans de nombreux cas, les installations de traitement arrivent à saturation.

En tant que consommateurs, nous jouons un rôle essentiel parce que nos achats sont quotidiens et que nous sommes nombreux (plus de 66 millions en France...). Bien avant l’étape du tri des déchets, ce sont nos choix au moment de l’acquisition d’un produit et la manière dont nous l’utilisons qui ont un effet sur la quantité de nos déchets. Aussi chaque geste compte: de l’achat au tri, en passant par l’utilisation.

Les exemples de gestes décrits dans les pages qui suivent sont à la fois faciles à mettre en œuvre, diversifiés pour s’adapter aux différents modes de vie actuels, efficaces et porteurs de résultats tangibles. Ce sont des pistes d’actions quotidiennes pour lutter contre le surplus des déchets ménagers. Il revient à chacun d’entre nous de s’approprier ces gestes et d’en inventer d’autres.